[Coup de ♥] : Les Soeurs Carmines T.2 Belle de gris #PumpkinAutumnChallenge

Bonjour tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du deuxième tome des Sœurs Carmines. J’avais eu un énorme coup de coeur pour le premier tome (vous pouvez retrouver mon avis ici), et je n’ai pas été déçue par cette suite !

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.

En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à tuer demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

Tome 2 : Belle de gris

Auteur : Ariel Holzl

Editeur : Mnémos

Pages : 270

Dans le premier tome, nous suivions les péripéties maladroites de Merryvère Carmine, monte-en-l’air courageuse (mais un brin poisseuse) qui commettait cambriolages sur cambriolages pour nourrir sa fratrie composée de Tristabelle son aînée, et Dolorine sa benjamine. Ceux qui l’ont lu savent que le tome précédent s’achevait sur un sacré cliffhanger. Tous les ingrédients étaient là pour que je me jette sur la suite, et c’est ce que j’ai fait dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 🙂

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume mordante d’Ariel Holzl, trempée dans l’humour noir.  Nous visitons de nouveau les rues sanglantes de Grisaille, habitées par d’étranges énergumènes pathétiques et ridicules qui, pour la plupart, finissent à la morgue locale. Cette-fois, l’intrigue nous entraîne même en dehors de cette charmante petite ville, mais je préfère ne pas vous en dire plus !

Même à Grisaille, il n’est pas très respectable pour une jeune fille qui aspire à la haute-société de jouer avec les couteaux. Le poison et les mots restent les armes de prédilection des grandes dames. Parfois le garrot, pour celles qui préfèrent l’intimité du boudoir aux salons de thé.

Je trouve cela injuste : pourquoi les épées, les dagues, les hachoirs restent-ils l’apanage des messieurs ? De leurs duels, de leurs meurtres, de leurs assassinats ? N’est-ce pas par souci d’égalité que les armes ont été inventées ? Pour que tout un chacun puisse s’éventrer, et se poinçonner, et s’entre-découper, dans un glorieux rééquilibrage des forces ?

Si dans le premier tome, nous suivions les aventures de Merry, ce tome-ci est centrée sur Tristabelle, qui en devient la narratrice. Ce personnage était un des points forts de cette saga, et j’ai été ravie de me plonger dans son esprit complètement tordue. Car Tristabelle n’est pas une jeune fille comme les autres. Coquette, narcissique, égoïste, sociopathe, voire carrément psychopathe… Elle a la fâcheuse manie de séduire malgré elle et de causer des massacres dans son sillage. Qu’importe que les gens tombent raides morts autour d’elle, même ses plus proches amis, tout ce qui compte pour elle, c’est de trouver la robe parfaite pour le bal royal auquel elle n’est même pas invitée.

Car oui, l’intrigue de ce tome se résume à cette quête bien frivole. Bien sûr, de nombreux contre-temps s’ajoutent et les aventures s’accumulent, mais le fil conducteur reste bien les dangereuses et coquettes ambitions de notre héroïne. Mais avec un caractère comme celui de Tristabelle, ses répliques mordantes et ses décisions rocambolesques, on n’est pas prêts de s’ennuyer !

C’est donc une lecture que je vous conseille ! Pour tout avouer, j’ai trouvé ce tome encore plus drôle que le précédent. Avec Belle de gris, je valide ma première lecture du Pumpkin Autumn Challenge, dans la catégorie Le Fantôme de l’Apéro.

+ Une plume piquante et délicieuse

+ Un univers saignant d’humour noir

+ Une héroïne complètement barjot à la répartie bien aiguisée

20/20

Garantie coup de ♥ !

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? 

Publicités

3 commentaires sur “[Coup de ♥] : Les Soeurs Carmines T.2 Belle de gris #PumpkinAutumnChallenge

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s