Lectures

Cendres – Johanna Marines : enquête dans les bas-fonds de Londres

Bonjour tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ma dernière lecture : Cendres de Johanna Marines. Il s’agit d’un roman pour mon Pumpkin Autumn Challenge, dans la catégorie Des Sakuma Drops au milieu des lucioles.

Titre : Cendres

Autrice : Johanna Marines

Editeur : SNAG

Pages : 404

Londres, 1888. Nathaniel et Luna vivent dans un quartier mal famé de l’East-End. Pour survivre, ils sont obligés de revendre les objets qu’ils ont volés.
Au même moment, à Westminster, Agathe accepte de devenir la domestique de la famille Henwoorth. Leur destin va basculer le jour où Nathaniel va découvrir un cadavre.

Voilà longtemps que je souhaitais découvrir un roman de Johanna Marines. Je me souviens encore découvrir sa chaîne YouTube A book around the corner où elle nous partageait ses avis lectures, mais aussi le parcours de son premier roman, alors intitulé Airstronomy. Depuis, son parcours d’autrice a pris de l’ampleur : ce premier roman a été réédité chez SNAG Editions sous le titre Oxygen, puis a suivi Cendres et Encens (ce dernier étant dans les finalistes du PLIB 2022). J’ai choisi de commencer par Cendres car c’était le résumé qui m’attirait le plus. Un brin de steampunk, le Londres victorien, une enquête à l’ambiance Jack l’Eventreur… Cela me rappelait un peu Rouille de Floriane Soulas, que j’avais apprécié à l’époque. Voilà donc pourquoi j’ai glissé ce roman dans mes lectures automnales.

D’office, on tombe dans le vif du sujet. L’autrice offre à son intrigue un rythme efficace, qui ne s’attarde jamais. La plume va droit au but, par des phrases concises. Elle propose peu de descriptions, préférant les actions des personnages. Les chapitres sont courts, s’enchainant rapidement, alternant les points de vue de différents personnages (principalement Agathe et Nathaniel). Bref, aucune longueur à déplorer. J’ai tout de suite été entrainée dans ce Londres poisseux de 1888 où rôde un célèbre meurtrier… Le rythme est donc rapide, peut-être même un peu trop ? J’aurais aimé prendre un peu plus de temps avec les personnages (notamment Lunaa, qui a ma préférence). S’ils sont déjà attachants tel qu’ils sont, je n’étais pas contre les développer encore davantage, le temps de reprendre notre souffle. Enfin, le roman contient plusieurs ellipses que je n’ai pas saisi dans un premier temps. Il manquait d’indication temporelle, ce qui m’a parfois un peu perdue. Par exemple, j’avais l’impression que tout se déroulait en une semaine maximum, ce qui rendait la relation de certains personnages beaucoup trop rapide.

Ne commencez pas ce roman en cherchant du pur steampunk. Ici, l’ambiance mécanique est moins marquée, mais bien présente. Voyez cela davantage comme une introduction au steampunk. Par exemple, certains animaux sont remplacés par des automates (j’ai adoré ces détails). Le métier d’allumeur de réverbères (qui existait bien à l’époque, lui !) se marie parfaitement avec ce genre. Johanna Marines dépeint une atmosphère poisseuse, celle qui donne son titre au roman. Au cœur de son intrigue, un orage de cendres ravage Londres, forçant les habitants à se réfugier à l’intérieur pour ne pas périr. Cela rajoute un danger planant au-dessus des personnages, dans une histoire déjà bien glauque. Au programme ? Meurtres, vols, drogues, disparitions mystérieuses… Vous voyez le genre. Certaines révélations sont glaçantes. Quant à la fin ? Elle pourrait déstabiliser, voire diviser les lecteurs, mais pour moi elle est parfaite. Bravo à l’autrice d’avoir osé prendre ce chemin !

Cendres fut donc une bonne découverte qui me donne envie de découvrir les autres romans situés dans cet univers partagé. Le prochain de l’autrice, parlant de sirènes mécaniques dans la baie de Venise, m’intrigue déjà.

D’autres avis sur Cendres : Les Fantasy d’Amanda, Lecture et Cocooning, Cléo Ballatore, The Cannibal Lecteur.

Publicité

4 réflexions au sujet de “Cendres – Johanna Marines : enquête dans les bas-fonds de Londres”

  1. J’ai beaucoup aimé Encens et j’avais lu « Airstronomy »avec Nouvelle plume avant qu’il ne soit édité (j’avais apprécié mais la fin était un peu abrupt je trouvais). J’ai hâte de lire Cendres et je suis curieuse aussi de découvrir son nouveau roman quand il sortira!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s